Participation de l’AQSR à la conférence ORSA tenue à Ottawa


Ma participation à la conférence ORSA tenue à Ottawa le 23 et 24 avril 2016 en tant que représentant de l'AQSR

Au départ, je m’étais fixé trois objectifs distincts :

  1. Observer et comprendre le fonctionnement de "Ontario Rett Syndrome Association"et établir des contacts valables dans la poursuite de la croissance de l’AQSR

  2. Établir des contacts avec les familles québécoises faisant partie d’ORSA

  3. Profiter des conférences pour approfondir mes connaissances sur le syndrome de Rett et établir des contacts avec ces professionnels particulièrement spécialisés

1 - ORSA

Cette association poursuit les mêmes buts que l’AQSR sur le territoire ontarien, mais elle semble jouir maintenant d’une belle notoriété à travers le pays, et est la plus importante au Canada anglais… D’ailleurs une délégation (environ 6 personnes) de l’Alberta était présente à la conférence.

Je comprends que les choses n’ont pas toujours été faciles en Ontario. Ils sont nés vers 1991 et sont passés par une quasi-faillite avant de résorber leurs dettes et reprendre leur élan ver l’an 2000.

Le modèle d’affaire qui semble leur réussir consiste à soutenir la mise en place de cliniques multidisciplinaires qui permettent aux parents une approche régionale, compétente et coordonnée de professionnels de la santé, chapeautée par un neuro-pédiatre.

  1. La clinique CHEO a été la première dirigée par le Dr Humphreys et demeure la plus importante.

  2. Une autre clinique a vu le jour à London dirigée par le Dr Victoria Siu.

  3. Enfin une dernière est née il y a deux ans à Toronto. Le Dr Melissa Carter, une élève du Dr Humphreys, l’a mise sur pied et le remplacera éventuellement à Ottawa.

Chacune de ces cliniques est soutenue financièrement par ORSA qui défraie une partie du salaire de l’infirmière-pivot qui fait la coordination entre les divers professionnels de la santé et les familles (environ 20,000$/an/clinique).

Ce type d’organisation est très apprécié par les familles qui se déplacent à l’intérieur de leur région pour plusieurs rendez-vous à la fois.

D’ailleurs, ORSA est organisée en 3 chapitres régionaux Northeast (Ottawa et nord), Toronto (et environs), et Southern (London et Windsor) qui organisent des rencontres sociales et des activités de levée de fonds régionales. D’ailleurs, les participants à la conférence provenait surtout du nord, et la prochaine sera tenue à Toronto pour cette raison.

Contacts établis:

Terry Boyd, Présidente actuelle jusqu’au mois d’août ORSA

Joseph Moriceau, Administrateur (bilingue)

Kevin Morton, Futur président ORSA

Renée Brannan, Infirmière coordonnatrice CHEO (bilingue)

Dr Peter Humphreys, Neuro-pédiatre CHEO (bilingue)

2- Participation des familles québécoises

La participation québécoise a été très limitée. Yseult Lafortune et Eric André ont participé aux ateliers du vendredi avec Susan Norwell et Judy Larivière. D’autre part, la famille Morin de Fort-Coulonge (qui fréquente le CHEO avec leur fille) et François Dumoulin ont participé aux ateliers et à la conférence, de même que deux thérapeutes qui s’occupent de filles Rett (régions du Pontiac et de la basse Côte-Nord): elles ont été encouragées à devenir membres de l’AQSR.

D’autre part Annick Lafortune était présente aux ateliers et à la conférence. Elle est très impliquée dans la traduction du TOBII et son adaptation pour Stella. Pourrait-elle devenir une ressource en informatique et traduction??

3- Conférences

Note : Pour une raison qui est encore obscure pour moi, les présentations "PowerPoint" ne seront pas disponibles. Les conférences ont été denses en contenu, et j’ai pris les notes possibles dans les circonstances : en voici le résumé.

État des connaissances sur le syndrome de Rett – Dr Percy et Dr Neul

  • Ces chercheurs sont américains et semblent être les chefs de file de la recherche et des essais de médicaments aux USA.

  • 95% des cas sont liés à une mutation MECP2, 8 mutations = majorité des cas.

MeCP2 inactif = Rett

MeCP2 peu actif = Autisme

MeCP2 normal = Normal

MeCP2 excessif = Comportement anormal

  • Autres cas reliés à des gènes contrôlant la chromatine.

  • 20-30% requièrent une médication pour contrôler l’épilepsie.

  • 80% requièrent éventuellement une chirurgie pour scoliose.

  • Longévité: 0-10 ans – normal, 10-20 ans – 90%, 50 ans – très peu.

  • Diagnostic hâtif permet une meilleure intervention.

  • Facteurs d’identification: capacité à s’asseoir, langage, marche.

État de la recherche – Dr Eubanks et Dr Justice

  • Ces chercheurs ont étudié aux USA et pratiquent maintenant à Toronto.

  • Trois types de recherche s